Association

About Association

This author has not yet filled in any details.
So far Association has created 24 blog entries.

Assemblée Générale de l’AAUNEF le 2 décembre

RESERVEZ VOTRE SOIRÉE DU VENDREDI 2 DÉCEMBRE
18H30 AG 20H30 Dîner
INSCRIVEZ-VOUS À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AAUNEF.
La réunion sera suivie d’un dîner.

ORDRE DU JOUR 

  1. Bilan d’activité 2019-2022
  2. Rapport financier
  3. Débat sur les orientations
  4. Question diverses
  5. Le conseil d’administration est convoqué suite à l’AG
  6. Verre de l’amitié en l’honneur des camarades qui nous ont quittés
  7. Dîner

Pour tout renseignement et inscription c’est ici qu’il faut cliquer

Marc Kravetz, 1942-2022

Marc Kravetz est décédé dans la nuit du 27 au 28 octobre 2022. L’Association des anciens de l’UNEF présente ses sincères condoléances à sa famille, à ses amis, à ses camarades.

Né en 1942, il entre à l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud en 1961. En cette fin de guerre d’Algérie, il fait partie, comme nombre de militants, à la fois de l’UNEF et du Front universitaire antifasciste (FUA). Après la fin de la guerre en 1962, c’est du sein de cette “deuxième génération algérienne” que vont surgir de nouvelles orientations pour le syndicat étudiant. Marc Kravetz, comme Jean-Louis Péninou, Antoine Griset et plus largement la FGEL (Association parisienne des étudiants en lettres de l’UNEF)  sont la colonne vertébrale de ce qu’on appelle “la gauche syndicale”. Marc Kravetz est president de la FGEL en 1964, comme l’ont été Jean-Louis Péninou et, avant eux, Antoine Griset. La MNEF est, dans la vision de cette gauche syndicale et de la FGEL, un terrain d’expérimentation pour cette nouvelle orientation; en 1965 Kravetz est secretaire general de la mutuelle, dont Griset en 1964/1965 avait été le président, suivi par Henri de Lapparent puis par Christian Blanc. C’est l’époque de profondes réflexions sur les évolutions du milieu étudiant, du rôle de l’université dans le néo-capitalisme et la 5e République, la revue de la MNEF Recherches universitaires et le lancement commun MNEF/UNEF d’un Centre d’études et de recherches sur le syndicalisme (CERS).

Iran: « Femmes, Vie, Liberté » Communiqué de l’AAUNEF

Après l’assassinat de la jeune étudiante kurde Masha Amini en Iran, les universités et les lycées sont particulièrement mobilisés. Encore une fois la jeunesse étudiante et lycéenne se montre à l’avant-garde de la lutte contre toutes les oppressions.

L’Association des anciens de l’UNEF, fidèle aux principes fondamentaux des combats menés par les générations d’étudiants qu’elle rassemble: liberté d’expression, d’organisation, de conscience, égalité des droits; fidèle au principe de laïcité en tant que séparation du politique et du religieux et de liberté de conscience; fidèle à ses traditions de solidarité internationale

–          réclame l’arrêt de la répression afin que cessent les morts, les emprisonnements arbitraires, les violences faites notamment aux femmes par un régime d’oppression et de dictature

–          soutient les femmes, les étudiants, la population iranienne unis autour de leur mot d’ordre commun, « Femme, Vie, Liberté »

–          soutient leurs revendications principales  : la fin du port du voile obligatoire, et la dissolution de la police des mœurs

Le communiqué du 18 octobre 2022 en pdf

18/10: dîner-débat avec Helno Heyriey (membre du CESE, ancien VP de l’UNEF)

Inscription obligatoire : aaunef@aaunef.fr

Présentation du Groupe des organisations étudiantes et des mouvements de jeunesse du CESE (extraits)

La mandature 2021-2026 du Conseil économique, social et environnemental, a débuté le 18 mai 2021.  à la suite de la réforme du Conseil par la loi organique du 15 janvier 2021En savoir plus sur la réforme du Conseil.

Les 4 membres du groupe sont issu.es de 6 organisations étudiantes, de jeunes et de jeunesse : Helno Eyriey, président du groupe y représente l’UNEF,

4 mai 1907, Lille: fondation de l’Union nationale des associations détudiants de France

Réunies à Lille, le 4 mai 1907, 6 associations générales d’étudiants décident de fonder une Union nationale des associations d’étudiants de France. Les statuts sont déposés le 15 mai, et publiés au Journal officiel de la république française le 2 juin 1907. 

Trente ans après la création de la première AGE à Nancy, la constitution d’une union nationale d’étudiants en tant que tels est quelque chose de nouveau dans le monde. L’exception deviendra le modèle, condition nécessaire pour faire partie de la Confédération internationale étudiante fondée à Strasbourg en 1919, puis de l’Union internationale des étudiants en 1946.

Informations vie de l’association

Pour commencer, Le bureau souhaite à toutes et tous ses voeux pour l’année 2022,

La lettre n° 27 (novembre-décembre 2021) est parue, et a été adressée aux adhérents, occasion de rappeler que l’association ne vit que des cotisations de ses membres.

Nous avions projeté de tenir un dîner-débat avec le représentant de l’UNEF au CESE (Conseil économique, social et environnemental) le 14 janvier, mais en raison de la situation sanitaire, nous avons décidé de le reporter à une date ultérieure que nous fixerons selon l’évolution de la pandémie.

La lettre contient également un questionnaire, qui a été aussi adressé par courriel à plusieurs centaines d’anciens, membres ou non membres, en vue d’un séminaire qui devait se tenir le 22 janvier. Pour les mêmes raisons et dans les mêmes conditions, le séminaire est reporté, ce qui donne d’ailleurs pour celles et ceux qui n’ont pas encore répondu, l’occasion de le faire avant le 28 janvier, notre bureau se réunissant le 30 pour commencer à faire une synthèse des réponses.

Il y a 35 ans, mort de Malik Oussékine et mouvement contre le projet de réforme Devaquet

Il y a 35 ans, le 6 décembre 1986, en pleine grève générale contre le projet de réforme Devaquet, l’étudiant Malik Oussékine mourait sous les coups de policiers. Deux d’entre eux furent condamnés par la Cour d’assises de Paris  pour « coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Pour cette incrimination, la peine encourue peut atteindre 15 ans, et l’avocat général demandait cinq ans de prison dont trois fermes, ils furent condamnés à cinq ans pour l’an et deux ans de prison pour l’autre, et ce avec sursis, sanction bien symbolique. Chaque année une commémoration se déroule sur le lieu du supplice de Malik Oussékine, rue Monsieur le Prince. Notre association y est présente (ci-dessus le 6 décembre 2020), et en 2016, pour le 30e anniversaire, l’implication fut plus importante (voir notre communiqué et la photographie ci-dessous).

Christian Regnier

Photographie: Christian Regnier (à gauche sur la photo, à côté de Roger Barralis) au CA de l’AAUNEF du 29 octobre 2013 présidé par Paul Bouchet, en présence de Tom Madden de passage à Paris. Photo Robi Morder.

Notre ami Christian Regnier est décédé le 23 juin. Né le 28 juin 1937, il fut président de l’AGE des EPICES de France (Prépas Commerce et Gestion), en 1959, président de la FEP de 1960 à 1962. Administrateur du CROUS de Paris, en tant qu’étudiant puis de personnalité extérieure choisie pour les anciens de 1957 à 1971 il fut aussi VP puis SG du Paris Université Club, de 1959 à 1985. Professeur d’université,

21-28 avril 1946: il y a 75 ans le congrès de la charte de Grenoble 75 ans

A la mémoire des membres de l’AAUNEF délégués au congrès de Grenoble : Pierre Trouvat, Charles Lebert, Louis Laisney et de celle de Pierre Rostini et Paul Bouchet qui en furent les présidents.

Le texte reprend des éléments de la présentation de Robi Morder au séminaire Cité/Germe/GIS du 15 avril 2021 et de la contribution d’Alain Monchablon, « 1946, le congrès de la charte de Grenoble », dans Robi Morder (coord.),  Naissance d’un syndicalisme étudiant, 1946 : la charte de Grenoble, Paris, Syllepse, col. Germe, 2006.

La « déclaration des droits et devoirs des étudiants »,  plus connue comme la charte de Grenoble, est adoptée lors du 35e congrès de l’UNEF. C’est le premier congrès du temps de paix – le précédent tenu à Dax en avril 1945 s’étant déroulé alors que les combats ultimes se poursuivaient en Allemagne. Strasbourg, redevenue alors française, qui avait accueilli en 1919 le congrès de l’après Première Guerre, avait été envisagée, mais l’état des destructions avait rendu cette option impossible, elle sera réalisée en 1947. Il reste trois semaines pour changer de ville.

Non à la dissolution de l’UNEF

Liste des 653 signataires (Mise à jour: 30 mars 2021 10 h00)

, L’Association des anciens de l’UNEF, fondée en 1938, Elisabeth ABANDA AYSSI, BN UNEF, Etienne ADAM, UNEF 1966, Louis ADAM, BN UNEF 1970 -1971, Elise AEBISCHER, UNEF 2012-2015, Xavier AKNINE, Président UNEF-SE1986-1988, Gilles ALFONSI, UNEF 1989-1991, Audrey    ALLARD, BN UNEF 2009-2014, Samuel AMBROISE, UNEF, Pouria AMIRSHAHI, Président UNEF-ID 1994-1998, Baptiste AMOUX, UNEF 2016-2018, Chirinne ANDAKANI, BN UNEF 2012-2015, EtienneANDRE, UNEF ID 1991-1996, Margaud ANTOINE-FABRY, UNEF 2008 à 2013, Emmanuel ARBOIS, UNEF SE 1990-1995, Nicolas ASKEVIS, UNEF ID 1990-1995, Cyprien ASTIER, UNEF 2014, Manon AUBRY, UNEF 2008-2009, Patrick AUDARD, UNEF 1981-1985, Jean-Louis AUDUC, UNEF 1969-1972, Frédéric AUGENDRE, UNEF ID Secrétaire général 1983-1986, Clementine AUTAIN UNEF SE 1991-1994, Gilles ALFONSI, UNEF 1989-1991, Tania ASSOULINE, Secrétaire générale UNEF 2001-2003, Cécile AVELINO, UNEF 2009 – 2011, Sebastien BACHOLLET UNEF-SE 1980-1983,